laurence courtine experte du chat

Fondatrice du site Mon Chat Sans Souci, je me suis spécialisée dans la résolution des troubles de comportement du chat par une approche non violente qui replace la confiance au cœur de la relation humain-chat.

Cette approche, basée sur les émotions positives, permet de résoudre les problèmes de comportement plus rapidement et plus durablement.

C’est elle qui m’a permis, dès l’année 2002, de réparer les nombreuses erreurs que j’avais commises avec mes propres chats, de retrouver des chats paisibles et heureux à la maison, et d’aider d’autres propriétaires de chats depuis.

J’ai créé ce site pour mettre à la portée d’un public francophone cette méthode, conçue sur la base des meilleures pratiques découvertes au Japon, aux États-Unis et en Grande-Bretagne…

Et pour vous aider, vous, amoureux des chats à résoudre VOUS-MÊMES un grand nombre de troubles de comportement de votre petit compagnon, et faire de votre histoire avec votre chat une belle histoire d’amitié.

Plus concrètement, ce site vous aidera entre autres à :

  • Comprendre ce que votre chat exprime,
  • Approfondir (ou rétablir) la confiance mutuelle entre vous et votre chat,
  • Repérer les premiers signes de mal-être chez votre chat,
  • Repérer le plus vite possible un problème de santé chez votre chat,
  • Réduire les problèmes d’agressivité de votre chat,
  • Concilier vos besoins et ceux de votre chat dans un logement exigu,
  • Faire comprendre à votre chat ce qui est acceptable ou non pour vous sans abîmer votre relation,
  • Faire marche arrière si votre relation avec votre chat s’est dégradée,
  • Rendre confiance et sérénité à un chat traumatisé ou maltraité.

Pourquoi « Mon Chat Sans Souci ? »

Laissez-moi vous raconter comment j’en suis arrivée là :

Tout commence un jour de février 1998, au rez-de-chaussée d’une petite résidence, dans un quartier tranquille de Tokyo, où je résidais depuis quelques années déjà.

La jeune chatte errante que je nourris depuis quelques mois attend derrière la porte-fenêtre, amaigrie et enrhumée. Elle serre entre ses mâchoires une petite boule rousse qui pousse des cris stridents. Elle en a marre de faire des allers-retours entre la maison et la cachette introuvable où elle a mis bas.

Dès que j’ouvre la porte, elle cache sa petite boule rousse sous le canapé et file en chercher une autre, d’une autre couleur, puis une troisième, une quatrième, et me voilà, TOTALEMENT INEXPÉRIMENTÉE, avec cinq chatons sur les bras.

Avril 1998 : Nekochan allaite ses cinq chatons… Un an plus tard, ils seront tous plus grands qu’elle !

Il y a un vétérinaire est à deux pâtés de maisons : vaccinations, stérilisations, conseils sur la nourriture, etc. Les chatons sont adorables, joueurs et câlins. Tout semble parfait.

Avril 1998 : Hachan prend son traitement contre le rhume en mâchouillant sa seringue.

C’est donc si facile de s’occuper des chats ?

Les chatons grandissent. Ils découvrent assez vite comment ouvrir toutes les portes, et explorer tous les recoins de l’appartement devient un de leurs passe-temps favoris.

Du coup, quand je rentre le soir à la maison, je trouve…

  • des plantes vertes déchiquetées, mâchouillées et re-vomies sur la moquette,
  • une montagne de papier toilette au milieu du couloir,
  • le plan de travail de la cuisine couvert de traces de patounes, avec des petits bouts de litière partout.

Au bout de quelques mois…

  • les rideaux et les serviettes de toilette sont en lambeaux,
  • le canapé en miettes,
  • deux mâles se battent tous les jours,
  • ils laissent d’énormes touffes de poils sur la moquette.

Un an plus tard…

  • une femelle fuit les caresses,
  • une autre griffe jusqu’au sang dès qu’on essaie de la prendre dans les bras,
  • le troisième mâle commence à uriner partout,
  • un autre devient boulimique et obèse,
  • les nuits sont un concert de miaulements,
  • et les voisins commencent à se plaindre.

Jusqu’à la catastrophe…

En septembre 2000, le plus grand des trois mâles semble un peu fatigué.
Le vétérinaire prétend diagnostiquer une forme rare de cancer, mais il se veut rassurant : « voyez comme son pelage est brillant ! Je le garde pour faire d’autres examens ».

Mais dès le lendemain matin, le vétérinaire nous rappelle pour nous annoncer la mort du chat.

La « petite fatigue » et le « cancer rare » étaient une pneumonie, diagnostiquée trop tard… à l’autopsie, en fait.

Aujourd’hui encore les larmes me montent aux yeux quand je revis en mémoire cette horrible matinée. J’avais envie de hurler, de secouer le vétérinaire comme un prunier et de monter dans une machine à remonter le temps pour éviter tout ce gâchis !

portrait du chat Batchan en samourai façon estampe japonaise
Mon beau Batchan, aussi impassible et courageux qu’un samouraï face au pire.

Ce qui me saute aux yeux à ce moment-là, c’est surtout que je ne comprends rien aux chats…

  • Je me vante de parler couramment plusieurs langues mais je n’arrive même pas à comprendre un petit chat,
  • mon appartement est un champ de bataille qui empeste la pisse de chat,
  • je dépends d’un vétérinaire dont l’incompétence vient couronner mon ignorance.

Le pire dans tout ça, c’est que je commence à en avoir marre de ces chats ! Leur moindre petit miaulement me tape sur les nerfs !

Que faire quand rien ne va plus ?

Trouver un bon vétérinaire ne suffit pas. Ce qu’il me faut de toute urgence, c’est un « mode d’emploi du chat ».

Au lieu de continuer à perdre mon temps à lire des magazines pleins de photos rigolotes de chats, j’achète un premier livre « sérieux » dans une grande librairie du centre de Tokyo. Un petit pavé complet et utile, écrit par une vétérinaire.
Puis j’en achète un deuxième, un troisième, et ainsi de suite.

Au fil des lectures, je découvre avec un énorme embarras que j’ai fait toutes les erreurs possibles et imaginables.

En considérant les chats comme des enfants turbulents, j’ai fait exactement le contraire de ce qu’il aurait fallu faire pour avoir des chats paisibles et agréables à vivre. Pas étonnant que la situation n’ait cessé de se dégrader.

Pourtant, à ma grande déception, les premiers conseils que je mets en pratique donnent des résultats plutôt médiocres. Pire, le problème s’aggrave : mes chats sont de plus en plus stressés en ma présence et commencent à avoir peur de moi !

C’est qu’à vouloir obtenir des résultats à tout prix, on stresse les chats et on renforce leurs comportements indésirables. C’est un cercle vicieux.

Alors, comment faire ?

Pour y voir plus clair et savoir quelle attitude adopter face à un chat, comprendre ce qui peut le stresser, comment faire pour regagner sa confiance et l’aider à retrouver sa sérénité afin que ses troubles de comportement disparaissent rapidement et durablement, je suis retournée sur les bancs de l’école.

C’est grâce aux cours d’éthologie de l’université d’Édimbourg et aux séminaires pratiques de la Pet Professional Guild que j’ai appris à maîtriser les techniques de soin et d’éducation (ou de ré-éducation) des chats les plus efficaces pour obtenir de bons résultats sans abîmer la relation entre l’humain et le chat.

Ensuite, l’approche novatrice du britannique James French m’a permis de comprendre que c’est D’ABORD en rétablissant la confiance mutuelle entre l’animal et l’humain qu’on peut ENSUITE résoudre rapidement et durablement les problèmes de comportement d’un animal.

En utilisant tous les bons ingrédients et dans le bon ordre, j’ai enfin pu retrouver le plaisir de vivre avec des chats confiants, sereins, joueurs et câlins.

Au coeur de la méthode sans violence ni contrainte : la confiance

Si, vous aussi, vous avez un chat qui vous rend dingue, si vous voulez comprendre ce qui cloche, retrouver la paix sans lui faire de mal ni le traumatiser, mais que vous ne savez pas comment faire, ou tout simplement si vous voulez approfondir votre relation avec votre chat pour qu’elle devienne une belle histoire d’amitié et de complicité, ce site a été conçu pour vous.

J’ai voulu rendre accessible les conseils, techniques, trucs que j’ai pu mettre en pratique moi-même et qui répondent à ces trois exigences :

  • Être simple à réaliser soi-même sans autre matériel que celui que vous avez déjà à la maison.
  • Donner des résultats durables.
  • Respecter l’animal et renforcer la confiance mutuelle.

La méthode sans violence ni contrainte proposée sur ce site, repose sur une bonne connaissance de l’animal et agit d’abord sur ses émotions, ensuite sur son comportement.

En effet, même si de notre point de vue, c’est le comportement du chat qui pose un problème, le vrai problème, c’est l’émotion qui l’a poussé à se comporter ainsi !

En agissant d’abord sur les émotions du chat, la méthode sans violence ni contrainte crée un état émotionnel qui permet à la confiance de s’installer entre vous et votre chat, favorise l’apprentissage et permet une transformation bénéfique, rapide et durable, non seulement du comportement de votre chat, mais aussi de votre relation.

Comme elle exclut toute contrainte physique, psychique et tout type de punition, elle n’a pas de conséquences indésirables. Comme elle n’active pas les circuits de la peur, elle ne génère ni méfiance, ni frustration chez l’animal. Elle n’abîme pas la relation avec le chat, au contraire, elle l’embellit.

Elle est donc particulièrement adaptée si vous voulez :

  • Comprendre quand votre chat exprime de la peur ou de l’anxiété.
  • Réduire le niveau de stress de votre chat (et le vôtre par la même occasion).
  • Développer la compréhension mutuelle et la complicité entre vous et votre chat.
  • Rendre confiance à votre chat s’il a été traumatisé ou maltraité.
  • Comprendre pourquoi votre chat est devenu agressif.
  • Réduire les manifestations agressives de votre chat.
  • Éviter le retour des comportements agressifs ou destructeurs.
  • Manipuler votre chat sans crainte.
  • Repérer un éventuel problème de santé à l’origine du comportement gênant de votre chat.

Vous aussi, vous voulez en finir avec l’agressivité de votre chat ?

La première étape essentielle est tout d’abord d’identifier la CAUSE du comportement problématique de votre chat. Pour ce faire, j’ai créé un quiz rapide :

Alors commencez dès maintenant en cliquant sur le bouton ci-dessous et complétez votre questionnaire d’auto-évaluation pour découvrir la cause la plus probable de l’agressivité de votre chat.

Cliquez ici pour démarrer le questionnaire !